nos amis musiciens


Des musiciens professionnels accompagnent l'Ensemble Mélisande lors de chaque concert contribuant ainsi à de fructueux échanges et à une recherche de qualité dans les interprétations.




Choeur Josquin des prés


site du choeur Josquin des prés de Villebon


Orchestre de Marly


site de l'Orchestre de Marly


En 1964, un petit groupe de musiciens professionnels et amateurs de bonne volonté fonde l’Association des Concerts de Marly (ACM) afin de faire revivre les traditions musicales de l’ancien Marly. Jean Witold est président d’honneur et Pierre Keller président fondateur.
La Société de l’Orchestre de Marly est créée en 1966 et regroupe tous les musiciens de l’ACM ; elle est alors présidée par Jean Verdier, violoniste à l’ORTF et Guy Pernoo est président-chef d’orchestre.
Aujourd’hui, l’Orchestre de Marly reste fidèle à sa mission d’offrir à des musiciens de Marly et de la région la possibilité de pratiquer leur instrument et de se perfectionner sous la baguette d’un chef professionnel.
L’Orchestre de Marly a également le souci de promouvoir de jeunes solistes en les invitant à collaborer à des concerts.
Depuis 1996, c'est Roberto Gatto qui en assure la direction. Aujourd'hui, il y a une trentaine de membres permanents, tous instrumentistes à cordes.
Le répertoire est classique ou contemporain. Les répétitions ont lieu tous les mardis soir de 20h30 à 22h30, et il y a trois à quatre concerts par an, avec le renfort de jeunes musiciens ou en partenariat avec d'autres ensembles (choeurs).



Orchestre Philarmonique Francilien

site de l'OPF


ex - Orchestre Philarmonique des Yvelines et de l'Ouest Francilien

site de l'OPYOF


ex - Orchestre Symphonique des Yvelines

site de l'OSY

L'Orchestre a été créé en octobre 1993 au sein de l'Union des Conservatoires et Ecoles de Musique des Yvelines ; il regroupe des élèves de haut niveau issus des écoles de musique du départementaux et des musiciens amateurs de haut niveau; sa mission principale est la formation des jeunes musiciens à la pratique de l'orchestre.
L'encadrement pédagogique est assuré par des directeurs et des professeurs d'écoles de musique ; sa direction musicale a été assurée jusqu'en 2002 par Dominique Baran, chef d'orchestre, directeur musical de l'Ensemble Orchestral du Loir-et-Cher, directeur de l'Ecole Municipale de Musique de Vendôme et président de l'Union Départementale des Ecoles de Musique du Loir-et-Cher, et c'est aujourd'hui Jean-Yves Malmasson, chef d'orchestre et compositeur, qui en est le chef permanent.
Composé d'environ 80 interprètes, l'Orchestre Symphonique des Yvelines s'est forgé au fil des ans une solide réputation de qualité lors de ses 75 concerts en salle, église ou même plein air, à travers un répertoire varié allant du répertoire classique au jazz, et même à la création d'œuvres de compositeurs contemporains.
L'Orchestre Symphonique des Yvelines est soutenu par le Conseil Général des Yvelines et le Ministère de la Culture



Quintette Anacrouse :


photo du quintette Anacrouse


Formé de cinq instrumentistes à vent, Anacrouse est un ensemble permanent qui depuis ses origines au conservatoire de Versailles a toujours gardé et transmis le plaisir de la musique de chambre, se constituant un répertoire de pièces originales et de passionnantes transcriptions.
Témoignage de son sens du contact auprès d’un large public, une association de fidèles mélomanes forte de 140 adhérents en 2005 le soutient pour ses actions au sein de la vie musicale - concerts, festivals, créations - mais également en milieu carcéral, hospitalier et scolaire.
Finaliste du Concours d’Ensembles Européens à Privas en 1998, il édite un premier disque d’œuvres méconnues de Barthe, Klugardt, Mendelssohn, Etler et Hidas, un second en 1999 avec orgue et l’Ensemble Vocal Loré « Les plus beaux Noëls des Provinces de France » (classé dans les meilleures ventes de disques de Noël) et un troisième en 2003 « Danses » succession de joyaux pour quintette, unanimement apprécié à sa sortie.



photo Patrice BALTER

Patrice Balter, baryton


Après des études au C.N.S.M de Paris, il commence une carrière lyrique et chante notamment les rôles de Figaro (Mozart), Leporello (Mozart), de Uberto (Pergolèse), Don Pasquale (Donizetti), tant en France qu'à l'étranger.
Parallèlement il se produit comme soliste dans des ensembles de musique de chambre, musique contemporaine avec Musicatreize, médiévale avec Venance Fortuna.
Il tient la partie de basse dans de nombreux oratorios, cantates, Passions et Oratorio de Noël de Bach, Messie de Haendel, Requiem de Mozart, Fauré, Stabat Mater de Haydn, Missa di Gloria de Puccini.
Il participe également à des concerts en quatuor avec ou sans piano, de musique romantique.
Il a participé à la création de plus de 70 oeuvres de compositeurs français et étrangers et a enregistré une quinzaine de disques.



Jean-Luc Baudoin, ténor




Jean-Pierre Cadignan, baryton




Nathalie Cloutier, mezzo-soprano,
chef du chœur Mélisande en 2000




Sandrine Conxicoeur, soprano,
chef du choeur De Si De La


Titulaire d'une licence de musicologie obtenue à l'Université de la Sorbonne, professeur certifié d'éducation musicale et de chant choral, Sandrine Perrotin-Conxicoeur enseigne la musique en collège depuis 10 ans. Après avoir créé et dirigé plusieurs ensembles vocaux d'enfants ou d'adultes, elle se consacre aujourd'hui à la direction du choeur "De Si de la" et du choeur d'enfants "Do ré mi fa".
Sandrine découvre sa passion pour la musique grâce au piano qu'elle étudie au conservatoire. Mais rapidement, elle se tourne vers l'art lyrique et étudie le chant avec Madame Charpentier au conservatoire de Rueil-Malmaison, et se perfectionne avec Mr Villisech au conservatoire national de région de Versailles. 1998 sera l'année de sa médaille d'or, et 2000 celle de son prix d'honneur et d'excellence.
Elle chante alors sous la direction de Jacques Grimbert, Denis Rouger, Pierre-Gérard Verny et Yves Parmentier dans le choeur Pasdeloup, rattaché à la salle Pleyel.
En tant que cantatrice, elle se produit dans des récitals d'opéras du XIXè siècle, dans lesquels sa voix de soprano lyrique prend toute son ampleur, entourée de Dominique Moaty, Elisabeth Laurence, Camille Jove, Ann Fournis...Ainsi, elle est tour à tour Mimi dans la bohème de Puccini, Violetta dans la Traviata de Verdi, ou Mathilde dans Guillaume Tell de Rossini. Elle interprète également des oeuvres religieuses : les requiems de Mozart, Verdi, Fauré, l'oratorio de Noël de Saint-Saëns, les oratorios Tobie et Gallia de Gounod, et des messes, Cantates...


photo Roberto Gatto

Roberto Gatto, chef d'orchestre


Premier prix de flûte traversière, composition et direction d'orchestre au Conservatoire National de Turin (1992). Premier prix de direction d'orchestre et d'orchestration au CNSM de Paris (1996).
Il se produit dans différents pays d'Europe ainsi que dans les départements français d'outre-mer.
Directeur musical des Choeurs et Orchestres des Grandes Ecoles de 1998 à 2003, il a  dirigé la grande formation et la Formation de chambre dans des salles prestigieuses de Paris et autres villes françaises.
Son répertoire comprend plus de 90 titres allant de Bach aux compositeurs de la fin du XXème  siècle.Roberto Gatto a effectué plusieurs enregistrements radiophoniques notamment pour France Musiques. Il a collaboré à différentes productions de l'Orchestre National d'Ile de France avec Jacques Mercier. Il enseigne aussi au Conservatoire de musique de Lucé. Il dirige l'orchestre de Marly depuis 1996.



Pierre Gilbert, organiste




Marie-Madeleine Lauvin, mezzo-soprano,




photo Sandrine Lebec

Sandrine Lebec, soprano,
chef de chœur Mélisande de 1998 à 2000.


Née en 1972, Sandrine Lebec débute le violon dès l'âge de sept ans au conservatoire de région de Clermont-Ferrand. Après un premier prix en 1992, elle se rend à Paris afin d'étudier le chant auprès de Micheline Grancher et Jean-Christophe Benoit. Elle obtient trois ans plus tard un premier prix au conservatoire de Ville d'Avray, puis se perfectionne auprès d'Éliane Manchet et Mireille Alcantara.
En 1994, remarquée par Pierre Calmelet, Sandrine Lebec entre dans sa classe de direction de choeur au conservatoire national de région de Boulogne Billancourt, et débute très rapidement une carrière d'enseignante et de chef de choeur dans différents conservatoires de la région parisienne.
En 1996, elle est nommée professeur de chant choral au CNR de Versailles et professeur suppléante au CNR de Boulogne.
Chef de choeur de l'ensemble vocal Mélisande à Versailles et de la chorale des étudiants étrangers de la Sorbonne, elle enseigne également le chant choral au cours du stage Josquin des Prés à Sées (Orne).
Parallèlement, elle poursuit une carrière lyrique dans différentes production : "Orphée et Eurydice" de Glück, "Jephté" de Carissimi, "Didon et Enée" de Purcell, "La Passion selon Saint Jean" de Bach, "Messe en ut" de Mozart, "Messe en si bémol" de Schubert, "Requiem" de Mozart, "Requiem" de Fauré, récitals de mélodies françaises...Depuis 1995, elle fait partie de la troupe "Le lyrique de chambre" (ses rôles : 1995 Aurore dans "Le portrait de Manon" de Massenet, 1996-1997 Blaisine dans "Blaise le savetier" de Philidor, 1998 Véronique dans "Véronique" de Messager).



Bertrand Malmasson, violoncelliste


Professeur de violoncelle à Guyancourt et au Chesney, titulaire  du diplôme d'état  et du certificat d'aptitude à l'enseignement du violoncelle, ainsi que de nombreux prix, violoncelliste solo de l'ensemble orchestral de St Quentin en Yvelines, Bertrand Malmasson consacre une part importante de sa carrière de concertiste à la musique de chambre, notamment au sein du trio Solis (violon, violoncelle, piano).



Jean-Yves Malmasson, compositeur et chef d'orchestre


Curriculum Vitae




Christian Ott, organiste





photo Myriam Piguet

Myriam Piguet,
mezzo-soprano,


Titulaire d’un prix de chant du CNSM de Paris et actuellement élève en cycle de perfectionnement dans ce même établissement, elle commence ses études musicales à 5 ans par le violon, poursuit avec la flûte traversière au conservatoire national de région (CNR) de Metz, puis se dirige vers le chant et la musique ancienne au CNR de Nice.
Après une maîtrise de géologie, elle décide en 1999 de se consacrer au chant en étudiant une année à Rome au Conservatoire Santa Cecilia et en intégrant l’année suivante les Chantres de la Chapelle du centre de musique baroque de Versailles. Intéressée par le lied allemand, elle a également étudié à la Hochschule für Musik Hanns Eisler de Berlin avec le pianiste Wolfram Rieger.
Elle a interprété sur scène Vénus dans Persée de Lully au festival d’Ambronay (1997), Mère Marie de l’Incarnation dans Dialogues des Carmélites de Poulenc, la reine Clémentine dans Barbe - Bleue d’Offenbach (2003), Dorabella dans Cosi fan tutte dans une mise en scène d’E. Cordoliani (2003), Marcelline dans les Noces de Figaro sous la direction d’Alain Altinoglu (2004) et a chanté comme soliste dans Fairy Queen de Purcell à l’opéra de Rouen dans une mise en scène de Ludovic Lagarde (2003).
En janvier-février 2006, Myriam Piguet a chanté la Zia dans Madama Butterfly de Puccini à l’Opéra Bastille sous la direction de Marco Balderi et dans une mise en scène de Robert Wilson. Lors de la saison 2006-2007, elle sera un Coryphée dans les Troyens de Berlioz à l’Opéra Bastille également.
En concert, elle a entre autres chanté sous la direction de Michel Piquemal dans Thamos de Mozart et dans le Miserere d’Hoffmann dans le grand amphitéâtre de la Sorbonne ainsi que dans de nombreux concerts de musique sacrée (Mors et Vita de Gounod, messe en RéM de Dvorák, Magnificat de Bach, Gloria de Vivaldi, motets de Buxtehude, Leçons de ténèbres de Couperin…) à l’occasion des festivals de musique sacrée de Nice, les Baroquiales, le Vieux Nice baroque en musique, Colla Voce à Poitiers, festival de musique sacrée de Marseille…
Elle consacre également une partie de son activité en récitals (lieder et mélodie, airs et duos d’opéra, le Pierrot lunaire de Schönberg...), qu’elle affectionne particulièrement pour la proximité et l’interaction avec le public qu’ils permettent.
Par ailleurs elle est « Lauréate boursière de Mécénat Société Générale pour l’année scolaire 2006 /2007 »




photo Antoine Sebillote

Antoine Sébillote,
hautboïste,
chef de choeur,
accompagnateur de Mélisande de 2000 à 2002.


Diplômé d'état, formé au Conservatoire National de Région de Versailles, 1er prix de hautbois, musique de chambre et prix de piano, Antoine Sebillotte développe deux belles classes de hautbois et dirige plusieurs orchestres d'élèves dans la région parisienne.

Passionné de musique de chambre, il se produit au sein de l'ensemble Modulations et du quintette à vent Anacrouse avec lequel il a édité trois disques, participe à des créations et à une quinzaine de concerts par an.
Il joue aussi en orchestre et en soliste pendant dix ans avec l'Ensemble Orchestral de St Quentin en Yvelines, au sein de l'Orchestre Pasdeloup et fréquemment hautbois et orgue avec Jean-Paul Imbert et Jean-François Frémont.
Depuis septembre 2002, après avoir longtemps assuré l'accompagnement pianistique, il a repris la direction du choeur Elisabeth Brasseur avec lequel il a produit et dirigé de nombreux concerts entre autres : Vivaldi à St Germain des Prés, Messes de Mozart et Haydn, Messie de Haendel à la Madeleine, Requiem allemand de Brahms à la Cathédrale Américaine.



Heng SHI,
baryton,




photo Christophe VELLARD

Christophe Vellard,
cor,


1er Prix à l’unanimité de Cor et de Musique de Chambre au Conservatoire National de Région de Versailles. 1er Prix de Cor de la Ville de Paris . Professeur Certifié aux Conservatoires de Corbeil-Essonnes et de Guyancourt. Membre du Quintette à Vent Anacrouse..






Musicatreize


photo Musicatreize

Photo : © Guy Vivien, Paris, 2002


>>> site internet M13 <<<<



photo Roland Hayrabedian

Roland Hayrabedian,
chef de choeur,
chef d'orchestre,
directeur musical
et enseignant








CURRICULUM VITAE


webmestrejfh2012